was successfully added to your cart.

Cart

Enceinte: 7 astuces pour se sentir féminine avec un gros ventre

By 19 février 2020 février 20th, 2020 Beauté, Grossesse, Style
Enceinte 7 astuces pour se sentir feminine avec un gros ventre

Étant maintenant à 7 mois et demi de grossesse, il m’arrive de plus en plus souvent de ne plus me sentir féminine avec mon gros ventre. Et pourtant, j’ai constaté que les jours où je me sens bien, les jours où j’accepte plus facilement les inconforts de la grossesse, ce sont aussi les jours où j’apprécie ce que je vois dans le miroir quand j’en croise un. Car il n’y a rien à faire, je croise mon reflet plusieurs fois par jour, que ce soit dans le miroir de la salle de bain, dans le rétroviseur de ma voiture, ou dans la vitrine d’un magasin. Et les jours où je me sens émotionnellement moche – fatiguée – pas bien – lourde, sont bien souvent les jours où je me trouve physiquement moche – mal habillée – négligée. Mon ressenti est donc lié en partie à ce que je vois…

Voici donc 7 astuces pour prendre soin de votre féminité, afin de booster votre apparence, sans que cela ne vous prenne trop de temps ou ne demande beaucoup d’efforts. Car quand on est enceinte, l’énergie dont on dispose est limitée. Il faut donc que ce soit facile à faire et efficace !

  • Portez un bijou
  • Chouchoutez votre visage
  • Choisissez une étape de maquillage
  • Soignez votre coiffure
  • Vernissez vos ongles
  • Portez un haut qui vous valorise
  • Adoptez de jolies chaussures

1. Portez un bijou

Peu importe que vous en changiez chaque jour, ou que vous portiez le même pendant 2 mois. L’idée est juste de toujours porter au moins UN bijou. Qu’il s’agisse d’une bague, d’un pendentif, s’un bola, s’un bracelet, de boucles d’oreilles,… L’idée est d’apporter une touche de féminité facile, rapide et efficace. Et les bijoux font partie des accessoires féminins par définition.

2. Chouchoutez votre visage

Beaucoup de femmes ont la peau plus sèche pendant leur grossesse. C’est parce qu’on a tendance à ne pas boire ses 2 litres d’eau par jour, et que le corps va puiser dans nos réserves d’hydratation pour le liquide amniotique. Il est donc important d’adapter sa routine de soins visage à cette période spécifique de notre vie.

Si pendant votre grossesse vous avez la peau plus sèche que d’habitude, choisissez un gel lavant sans savon pour la nettoyez. Ensuite pour le démaquillage, évitez les formules avec rinçage à l’eau, puisque l’eau (et son calcaire) a tendance à assécher la peau. Optez plutôt pour une eau micellaire ou un lait démaquillant (plus réconfortant) suivi d’un tonique adapté aux peaux sèches. Et surtout, continuez à vous crémer le visage matin et soir, ainsi qu’à faire des masques hydratants. Vous pouvez même appliquer 2 couches de crème si vous sentez que votre peau l’absorbe très rapidement, voire rajouter un sérum hydratant juste avant la crème. Vous pouvez aussi nourrir votre peau avec une huile riche.

Si vous avez naturellement une peau acnéique ou grasse, il se peut que vous ayez des poussées d’acné pendant la grossesse. Cela est du aux taux plus importants de progestérones et d’œstrogènes qui augmentent l’activité des glandes sébacées (et donc la création de sébum). Pour commencer, évitez l’auto-médication car certains médicaments et crèmes contre l’acné contiennent des ingrédients risqués pour la santé du bébé et sont donc interdits pendant la grossesse et l’allaitement ! Ça vaut aussi pour les huiles essentielles, adressez-vous à un aromathérapeute avant d’en appliquer sur vos boutons ! Ensuite, pour nettoyer et démaquiller votre visage, choisissez un nettoyant doux anti-acnéique adapté à la grossesse (demandez conseil à votre pharmacien) ou une huile végétale (au choix) que vous enlèverez ensuite avec un coton d’hydrolat de ciste, de laurier ou de romarin à verbénone. Pour exfolier votre peau en douceur, utilisez des flocons d’avoine (réduit en poudre, au mixer) ou du rhassoul. Et choisissez un masque à l’argile blanche ou rose, moins agressives que l’argile verte. Enfin, nourrissez votre peau avec de l’huile végétale de nigelle, de jojoba ou de noisette. Limitez également le stress ainsi que les aliments très gras, ceux à indice glycémique élevé, l’excès de sucres rapides et les produits laitiers, car en plus de stimuler l’inflammation générale dans le corps (et donc l’acné), les glandes sébacées sont sensibles aux variations de cortisol et d’insuline.

3. Choisissez une étape de maquillage

Avec la fatigue de la grossesse, on n’a pas toujours l’envie ou le courage de se maquiller. Pourtant, pour certaines, la féminité passe par le maquillage. Si c’est votre cas, je vous propose alors de choisir UNE étape qui est importante pour vous. La majorité de mes clientes choisissent le mascara parce qu’elles aiment mettre l’accent sur leurs yeux, mais cela pourrait tout autant être l’application de votre anti-cernes ou d’un rouge à lèvres selon la partie de votre visage que souhaitez mettre en valeur. L’objectif est surtout de vous sentir féminine en respectant le peu d’énergie que vous avez.

4. Soignez votre coiffure

On peut très bien avoir mauvaise mine et malgré tout donner l’impression d’être apprêtée. C’est typiquement le cas quand on sort de chez le coiffeur avec un bon brushing : on se sent belle même si on n’est pas maquillée. Or les hormones de la grossesse nous offre un avantage beauté : celui de nous donner de plus beaux cheveux qu’en temps normal. Ils sont plus épais et tombent moins. Alors profitez-en pour essayer de nouvelles coiffures. Prenez par exemple 10 minutes le weekend pour essayer quelque chose de neuf. D’autant qu’il existe maintenant de multiples accessoires qui simplifient le coiffage (par exemple chez Claire’s, en Belgique) : les donuts pour faire un chignon, les bandanas, les rouleaux en mousse, les accessoires en plastiques pour faire toutes sortes de tresses ou de queues de cheval originales. Amusez-vous, c’est maintenant que vos cheveux sont les plus beaux !

5. Vernissez vos ongles

Vu les produits chimiques contenus dans les vernis, les futures mamans ont tendance à évitent d’en mettre, et c’est une bonne stratégie. Mais quand on creuse le sujet, on se rend compte qu’on peut tout à fait en porter, à condition de prendre quelques précautions.

D’abord, il faut savoir que les 2 produits mis en cause sont le formaldéhyde (qui sert de durcisseur) et le toluène (qui permet au vernis de bien glisser sur l’ongle). Ces 2 composés chimiques peuvent effectivement engendrer de graves problèmes de santé dans certaines conditions: y être exposé de manière prolongée et à de fortes quantités de produits (autrement dit, pour ceux qui les respirent quotidiennement dans le cadre de leur travail)

Soyons réalistes, celles qui veulent se vernir les ongles de temps en temps ne sont donc pas dans ces conditions d’exposition forte ! Voici donc ce que je vous propose de faire pour limiter tout risque (et qui sont les mêmes pour une femme enceinte ou non):

  • Évitez d’avoir le nez au-dessus du flacon et ventilez l’espace au moment de la pose. Ainsi les effluves seront tout de suite dispersées. Et plutôt que d’aller dans un bar à ongles ou en institut où vous n’avez pas d’info sur la bonne ventilation du lieu, faîtes le chez vous devant une fenêtre grande ouverte. Pareil quand vous enlevez votre vernis avec du dissolvant
  • N’en posez qu’une fois par semaine maximum, voire même une semaine sur 2, puisque je conseille toujours de laisser respirer les ongles au naturel aussi longtemps qu’ils ont été manucurés
  • Évitez de porter du vernis les dernières semaines de grossesse, car la couleur des ongles est un indicateur d’oxygénation du sang pour l’anesthésiste (peu importe qu’il s’agisse d’une péridurale, d’une rachianesthésie ou d’une anesthésie générale)
  • Pendant la grossesse en particulier, évitez les ongles en gel ou en résine car ces vernis-là possèdent bien plus de composants chimiques
  • Il existe aussi des vernis « 5 free » ou « 10 free » (c’est-à-dire sans parabène, sans formaldéhyde, sans phtalates, sans toluène, sans xylène, sans camphre, sans colophane, sans styrène,…). En soi c’est super, mais pour qu’un vernis tienne sur les ongles ces composés controversés ont été remplacés par d’autres pour lesquels on n’a pas forcément encore d’études scientifiques. C’est donc à chacune de choisir si vous préférez un produit dont vous savez comment l’utiliser pour ne pas vous exposer aux risques connus, ou un produit dont vous pourriez découvrir les risques dans 10 ans

6. Portez un haut qui vous valorise

Le haut du corps est ce qui se voit en premier quand on croise quelqu’un. Encore plus pour une femme enceinte. On observe facilement ce qu’elle porte sur le haut de sa silhouette, et on oublie vite ce qu’elle porte en-dessous de son ventre. A vous de choisir si vous préférez mettre en avant:

  • les épaules: avec un col bateau, des épaulettes, des pattes d’épaules ou autres détails (par ex. des boutons), des fronces sur le haut de l’emmanchure,…
  • le décolleté: avec un col V, un col chemisier, un col bénitier, un pendentif, un collier, un sautoir,…
  • la poitrine: avec une coupe « empire », des fronces ou une cordelette à nouer sous la poitrine,…

Profitez-en aussi pour essayer des pièces plus originales, lâchez-vous. Vous pouvez tout à fait sortir de vos habitudes vestimentaires pendant votre grossesse, puisque par définition, être enceinte est un état non-habituel 😉

7. Adoptez de jolies chaussures

Évitez les baskets ou les tongs tous les jours, et portez des bottillons, des ballerines, des sandales, ou n’importe quelle paire qui est décorée par un détail féminin (nœud, petite sangle, décor vernis/brillant/pailleté, dessin incrusté,…). Vous pouvez porter un training chaque jour, si vous l’assortissez avec des chaussures féminines, les vêtements sportifs paraîtront plus féminins grâce aux chaussures !

J’espère qu’avec ces 7 astuces vous trouverez votre bonheur pour vous sentir féminine pendant votre grossesse. Si vous avez des doutes ou des questions, envoyez-les moi via ce formulaire !

Prenez soin de vous et de votre féminité !

Je vous embrasse,
Marie

Marie est experte auprès des femmes qui se sentent mal dans leur corps ou qui n’aiment pas leur corps, et qui veulent renouer une relation bienveillante avec celui-ci et reconstruire une image corporelle positive, afin de se sentir pleinement Femme et féminine. De part ses formations en conseil en image, en aromathérapie et en fleurs de Bach, Marie aide les femmes à se reconnecter à leur Féminité, à développer leur confiance en elles et leur estime personnelle. Elle est également Maman et c’est son histoire personnelle qui l’a amenée à accompagner d’autres femmes. www.mariedemoerloose.com