was successfully added to your cart.

Cart

L’ambivalence du noir

By 27 janvier 2015 Philo, Style

Après une semaine chargée en émotions, la vie reprend doucement son cours… Ma grand-mère s’est éteinte début de semaine… Alors j’ai pris du temps avec ma famille et on a préparé tous ensemble les funérailles qui ont eu lieues ce samedi. Comme le veulent de telles circonstances, j’étais en noir ce jour-là. Et j’ai eu envie de comprendre d’où venait cette coutume, et tout ce que cette couleur symbolisait.

Le noir difficile à fabriquer

Il semble que le noir soit une couleur très ambivalente, qui ne fut d’ailleurs pas toujours considérée comme une couleur: au départ, la couleur était issue de la matière. Le noir était issu du charbon ou du goudron, mais il est resté longtemps très difficile à fabriquer. D’autant qu’en mélangeant toutes les couleurs, on arrive plutôt à un gris brunâtre ou un brun grisâtre, qu’à un joli noir.
coal-heap

Une couleur qui n’est pas une couleur

Plus tard, au Moyen Age, on associa la couleur avec la lumière, et le noir devient ainsi l’absence de lumière. Suite à la découverte de Newton, au XVIII, qui compris la composition de la lumière, on en vint à se demander si on pouvait accorder au noir (et au blanc) le nom de « couleur ». Et l’apparition de l’imprimerie, puis de la photo, du cinéma et de la télévision renforcèrent cette opposition entre le monde des couleurs et le monde en N&B.

bricorama.fr autopress.be

Une couleur avec ou sans nuances?

On considère souvent que le noir est une couleur sans nuances, alors que le latin propose deux termes: niger désigne le noir brillant et élégant tandis que ater est le noir mat et inquiétant.

aliexpress.com femmealamode.com

De la religion à la Grande Terreur

Le sens péjoratif du noir remonte en effet à loin… il était déjà évoqué dans la Bible: l’esclavage, l’incroyance, le désespoir, la venue du mal ou du malheur. Dans la symbolique des couleurs associée aux quatre éléments, le noir est associé à la terre. Il symbolise les cendres, le monde souterrain, la nuit éternelle, et donc la mort. Il inquiète, angoisse, ravive les peurs, représente les ténèbres et rappelle les sombres périodes de l’Histoire avec la rébellion et la violence. Le côté maléfique et obscur des personnages de films et de contes pour enfants est également évoqué par le noir. Les expressions françaises faisant référence au noir ont très souvent une connotation négative: « avoir des idées noires », « broyer du noir », « être sur la liste noire », « être le mouton noir », « jeter un regard noir », « le marché noir », « le travail au noir »…

Le noir, couleur de la mort et du deuil

Dans un sens plus faible, le noir est aussi couleur de pénitence, de mort initiatique, de renoncement à la vanité de ce monde. Les vêtements ecclésiastiques et monacaux rappellent cette idée.

Dans notre culture occidentale d’autrefois, le noir partageait d’ailleurs la symbolique du deuil avec le violet et le blanc, selon qu’on était un membre du clergé ou issu de sang royal. Aujourd’hui la règle s’est assouplie et les couleurs sombres telles que l’anthracite, le marron et le marine sont tout à fait acceptés comme tenue d’enterrement.

Un critère de classe sociale

A côté de ça, et pendant plusieurs siècles, le noir fut également opposé à la beauté et insinuait une distinction de classe sociale, entre les filles au teint clair, et celles plus bronzées ou basanées qui travaillaient au champs.

Le noir, austère et autoritaire

C’est au moment de la Réforme, quand les couleurs seront considérées comme futiles, nuisibles et populaires, que le noir va acquérir un statut plus particulier. Les progrès techniques vont permettre aux ecclésiastiques et aux princes de la porter, faisant ainsi d’elle une couleur associée à l’austérité, au pouvoir et à l’autorité.

Le noir, synonyme d’élégance

Une fois que la production de cette couleur sera moins coûteuse, le noir deviendra synonyme de modernité, d’élégance, de simplicité chic, et de mystère. Que vous portiez un smoking ou « la » petite robe de Chanel, le noir vous donnera une touche sophistiquée.

media.style.com threadandneedles.fr

Le noir, synonyme de fécondité et fertilité

Enfin, il est intéressant de noter à quel point le côté négatif du noir est lié à la religion chrétienne. Car dans la Grèce antique, cette couleur représentait les divinités chthoniennes: la terre noire et fertile, la fécondité du ventre obscur de la Terre et des femmes. On peut également citer les Vierges noires issues du culte des déesses-mères (Athor, Isis, Cérès, Aphrodite étaient souvent peintes en noir). En Afrique également, le noir évoque l’eau et la fécondité. Enfin, chez les Indiens Andaman l’homme a une âme rouge, d’où vient le mal, et un esprit noir, d’où vient le bien.

Côté business

Dans le monde des affaires, et en particulier dans le monde bancaire et financier, le noir est formel. Il inspire la sobriété, la dignité, la confiance, le sérieux, le contrôle. Il est séduisant, intimidant, voire inabordable. En marketing, il représente le raffinement et le luxe. Mais il intègre aussi une dimension conservatrice, déprimante, voire pessimiste.

group of business people

Dans le monde sportif

Au travers du sport et de ses logos, le noir reprend aujourd’hui une force nouvelle, que ce soit avec les All Blacks, les Giants ou la ceinture noire de judo.

rugbynoticias.com searchpp.com

Le noir « facile », mais qui ne va pas à tout le monde !

Ces derniers temps, beaucoup de femmes m’expliquent qu’elles s’habillent principalement en noir, par facilité et par sécurité, ne sachant pas comment assortir les couleurs entre elles. Permettez-moi donc de vous rappeler qu’en plus de sa symbolique, et contrairement à ce que disait Coco Chanel, le noir ne va pas à tout le monde !

Sources et crédits: z-a-n-i.com, larousse.fr, bricorama.fr, autopress.be, aliexpress.com, femmealamode.com, media.style.com, threadandneedles.fr, .theguardian.com, rugbynoticias.com, searchpp.com

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply