was successfully added to your cart.

Cart

Enceinte: 5 clefs pour prendre soin de son corps

By 26 janvier 2020 janvier 28th, 2020 Beauté, Grossesse
Enceinte 5 clefs pour prendre soin de son corps

Quand on est enceinte, le corps change à une allure folle. Tout notre être est au service de ce bébé qui se construit au fil des mois. Notre corps se retrouve chamboulé par un cocktail d’hormones qui permet à notre ventre et à notre système immunitaire d’accueillir ce petit être en devenir dans un nid douillet. Et j’ai à chaque fois eu l’impression d’avoir eu trop peu de temps pour m’habituer à mon état, que celui-ci s’adaptait déjà aux besoins suivants du bébé. Alors voici comment prendre soin de son corps au fil de ces 9 mois.

Personnellement, je suis systématiquement très nauséeuse pendant les 4-5 premiers mois de mes grossesses. Le temps de trouver comment m’alimenter autrement pour éviter les nausées du matin, le temps de comprendre ce qui me donnait des hauts le coeur à chaque que j’ouvrais le frigo, le temps de trouver le rythme qui me convenait pour manger de plus petites portions plus souvent dans la journée pour éviter cette sensation de faim qui allait directement de paire avec des nausées, le temps de trouver un nouveau rythme de sommeil entrecoupés de réveils nocturnes avec l’envie de vomir, le temps de trouver le bon cocktail de vitamines prénatales qui réduisait ces nausées pour me permettre de m’occuper de notre aîné et de travailler sans passer la journée au-dessus de la cuvette de la toilette… et voilà que mon corps continue de s’arrondir et de changer.

Alors pour éviter de vivre cette grossesse comme une suite de nausées et de désagréments en tous genres, voici quelques habitudes que j’ai prises (pour ma part, dès le 2ème mois) pour me faire du bien et prendre soin de ce corps qui m’en fait voir de toutes les couleurs:

  • Manger correctement
  • Dormir pour 2
  • Boire pour 2
  • Nourrir sa peau, en particulier le ventre et les seins
  • Préparer son périnée et ses mamelons

1. Manger correctement

Dès le début de la grossesse, il est important de manger des aliments de qualité. Certaines femmes enceintes ont des envies particulières, il ne s’agit pas que d’un caprice. Le corps a des besoins plus importants en certains nutriments. Le bébé est le premier à recevoir les nutriments dont il a besoin. Notre corps n’a ensuite pour fonctionner que ce que bébé lui laisse. Autrement dit, il est très importants de booster nos réserves de vitamines et minéraux pour que nous ne soyons pas en reste. D’où l’importance de prendre un complément vitaminé « spécial grossesse ». Mais sachez que les envies alimentaires peuvent aussi être liées à ces besoins. Moi par exemple, j’ai à chaque fois eu de très grandes envies de protéines en début de grossesse, qui font place ensuite à des envies de fruits frais et de légumes verts au fil des mois qui passent. Ces envies ne sont pas insensées, puisque les protéines sont les « briques » qui aident à la construction des cellules et les vitamines celles qui sont nécessaires au échanges vitaux, c’est-à-dire au bon fonctionnement des cellules et des organes. Ces « envies de femme enceinte » ne sont donc pas dénuées de sens.

Évitez également de manger trop de « crasses » qui contiennent souvent beaucoup de sucres, car ce que vous mangez impacte évidemment le développement du goût de votre bébé. Autrement dit, au plus vous mangez sucré au plus votre bébé aura une attirance naturelle pour le sucre après sa naissance. Et au plus vous mangez varié, au plus vous augmentez les chances pour que votre bébé mange de tout.
Et quand vous mangez quelque chose de sucré (que ce soit du chocolat, un biscuit, ou même un fruit), associez-le avec les bonnes graisses des oléagineux afin de limiter l’augmentation de votre glycémie, et donc votre production d’insuline ainsi que celle de votre bébé.

Dans les bonnes pratiques alimentaires à acquérir pendant sa grossesse, il y a également les apports en acides gras essentiels (les fameux omégas 3 et 6). Pour un équilibre optimal entre ces acides gras, mélangez dans une petite bouteille 1/3 huile d’olive (première pression à froid) + 1/3 huile de colza + 1/3 huile de lin, et conservez ce mélange au frigo, maximum 3 mois. A chaque fois que vous mangez des légumes ou une salade, rajoutez une cuillère de ce mélange sur votre assiette.

2. Dormir pour 2

Parce que construire un bébé demande beaucoup d’énergie à la maman, il est capital de respecter ses besoins de sommeil, et à défaut son besoin de calme et de tranquillité. Personnellement, j’ai beaucoup de mal à dormir en journée, et le soir notre aîné a tendance à être surexcité quand il rentre de l’école, à crier quand il joue au chevalier et à ne pas forcément obéir. Mais pour l’avoir testé, quand je me couche sur le canapé du salon en expliquant que je suis très fatiguée et que j’ai besoin d’un peu de calme, il baisse le volume et se met à jouer plus calmement.
Et le weekend, autorisez-vous à vous lever plus tard et à imposer un « temps calme » à l’heure de la sieste. Notre ainé ne fait plus de sieste, mais il a bien intégré qu’après le déjeuner il devait jouer tranquillement en restant dans sa chambre. Ce qui nous donne généralement une petite heure de repos.
Osez donc exprimer votre besoin de sommeil, pour que votre entourage puisse prendre le relais. A défaut, sachez qu’il est possible de trouver des baby-sitters qui viennent le samedi ou le dimanche matin (genre de 8h30-9h au déjeuner), cela vous permettra de retourner au lit.

3. Boire pour 2

L’hydratation est souvent un facteur qu’on a tendance à négliger. Or au cours de son développement, le bébé va pomper toute l’eau dont ses cellules, pour grandir mais aussi pour créer le liquide amniotique. En effet, celui-ci se compose à 97% d’eau et est principalement issu des sécrétions des membranes qui entourent le fœtus, et de son urine à partir du moment où ses reins fonctionnent.
Il est donc indispensable de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Si vous ne buvez pas assez, vous allez vite vous rendre compte que vous aurez la peau déshydratée, c’est-à-dire qui tiraille et/ou qui présente des squames à certains endroits. N’oubliez pas que le thé et le café ne comptent pas dans ce calcul 😉

4. Nourrir sa peau, en particulier le ventre et les seins

En plus de bien vous hydrater de l’intérieur, vous pouvez également hydrater et nourrir votre peau de l’extérieur. L’idéal est bien sûr de se crémer tout le corps au moins une fois par semaine. Si vous n’en avez pas le temps, nourrissez a minima la peau de votre ventre et de vos seins. Si vous avez des prédispositions génétiques aux vergetures, vous ne les éviterez pas forcément. Mais nourrir votre peau vous permettra au moins de limiter leur nombre. Pour rappel, une vergeture est une déchirure du derme profond. Et au fur et à mesure de la grossesse, le cocktail hormonal fait diminuer notre production de collagène, rendant notre peau moins élastique. Cette diminution de collagène en parallèle de l’étirement de la peau au fil des mois fait que celle-ci finit par se « déchirer ». Massez-vous donc quotidiennement (en sortant de la douche par exemple) le ventre, les seins, les fesses et le haut des cuisses avec un crème riche ou une huile.

Personnellement, j’utilise l’Huile De Soin Grossesse (appelée aussi Huile de Massage Vergetures) de Weleda car j’aime sa texture et son parfum, mais une simple huile de coco vierge ou une crème à base de beurre de karité fait tout autant l’affaire ! Pour améliorer le transit, massez votre ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, surtout en début de grossesse quand l’utérus n’est pas encore très grand.

Pour masser mes seins j’utilise la même huile que pour le ventre. Et je passe autour des seins en faisant un 8, afin de bien nourrir la peau et ainsi limiter les risques de vergetures.

5. Préparer son périnée et ses mamelons

Tant qu’à prendre soin de son corps, autant que ça aide également pour l’accouchement et l’allaitement. Masser son périnée et préparer ses mamelons sont donc également des gestes à acquérir au cours de la grossesse.

J’entends souvent dire qu’on ne commence le massage du périnée qu’à partir de la 34ème semaine, et qu’on le fait alors tous les jours. Pour ma part, la kiné m’a recommandé de commencer tranquillement vers la 18ème semaine de grossesse, 5 minutes 2 fois par semaine, avec l’huile de Massage du Périnée de Weleda.
Leur site explique très bien comment faire le massage vous trouverez ici leurs schémas. Dans tous les cas, on le fait avec douceur et en évitant d’avoir mal, afin d’assouplir doucement mais surement cet ensemble de muscles.

Pour préparer mes mamelons, il s’agit de les stimuler très doucement pour créer le réflexe d’érection et ainsi faire ressortir la pointe du téton. Je me souviens de la douleur lors des premières semaines d’allaitement de mon aîné car mes tétons n’avaient jamais été pincés et tirés de la sorte. Bien que je n’avais pas de crevasses, j’ai du utiliser des téterelles les 2 premiers mois tellement la douleur était insupportable. Cette fois-ci j’aimerais avoir moins mal, alors sur les conseils de ma kiné je les habitue en les stimulant et en les pinçant doucement moi-même. A nouveau, l’idée n’est pas de se faire mal, simplement de les accoutumer à une stimulation comparable à ce que fera le bébé.

J’espère qu’avec tous ces conseils, vous avez une meilleure de ce qu’on peut faire enceinte pour continuer à prendre soin de son corps alors qu’il évolue assez rapidement. Si vous avez des questions, envoyez-les moi via ce formulaire !

Prenez soin de vous et de votre corps !

Je vous embrasse,
Marie

Marie est experte auprès des femmes qui se sentent mal dans leur corps ou qui n’aiment pas leur corps, et qui veulent renouer une relation bienveillante avec celui-ci et reconstruire une image corporelle positive, afin de se sentir pleinement Femme et féminine. De part ses formations en conseil en image, en aromathérapie et en fleurs de Bach, Marie aide les femmes à se reconnecter à leur Féminité, à développer leur confiance en elles et leur estime personnelle. Elle est également Maman et c’est son histoire personnelle qui l’a amenée à accompagner d’autres femmes. www.mariedemoerloose.com